Tuto pour des Google Ads qui cassent tout

Pay per click

Tuto : les astuces pour des Google Ads
qui performent

Vous avez lu tout ce que le web recèle de recettes et vous êtes incollable quand il s’agit d’optimiser les performances de Google Ads ! Sauf que… vous oubliez parfois une chose ou deux. L’erreur est humaine mais quand même, voici la checklist complète pour mettre toutes les chances de votre côté.

Les choses très basiques que vous savez (presque) par cœur

1. Mettre en place un tracking

C’est bien, vous savez que le tracking est indispensable ! À ce titre, vous pouvez utiliser soit le code de tracking fourni par Google Ads, soit un outil de management de tags tel que Google Tag manager (GTM). Le premier se déclenche lors des clics ou visites de vos pages clés (achat sur un site e-commerce, chargement de page de confirmation d’inscription, etc.), tandis que le second vous permet de déployer tous vos tags de suivi de trafic et d’analyse d’activité (Google Ads, mais également le Facebook pixel, l’insight tag de LinkedIn, etc.) directement depuis une interface en ligne. Attention, l’outil est extrêmement puissant, et la configuration de GTM peut s’avérer plus ou moins simple en fonction du tracking que vous souhaitez mettre en place !

2. Le conversion linker, oui mais pas n’importe comment !

Si vous choisissez GTM, n’oubliez pas le conversion linker, qui permet de sauvegarder les données de conversion dans un cookie propriétaire Google Analytics – il s’agit d’un first-party cookie, et non d’un third-party cookie, ces derniers étant désormais bloqués par les principaux navigateurs (notamment Safari, qui représente quand même 20 % du trafic mobile mondial, ce serait dommage !).

Autre solution, si vous n’utilisez pas GTM, pensez à connecter vos comptes Google Ads et Google Analytics pour utiliser des first-party cookies.

3. Connecter Google Ads et Search Console

N’oubliez pas non plus de connecter Google Ads et Search Console, pour obtenir une vision d’ensemble des performances – et des opportunités – du trafic organique et payant. Cette information, disponible directement depuis l’interface Google Ads, est clé pour optimiser votre stratégie d’acquisition. Par exemple, pour savoir s’il est utile d’enchérir sur votre propre marque ou non…

Tuto Google Ads

4. Plusieurs annonces pour un même objectif

Enfin, prenez la peine de créer plusieurs annonces pour le même objectif – Google en recommande trois par groupe d’annonces (adgroups). Pourquoi ? Parce que le moteur de recherche fait tourner vos annonces afin de trouver celles qui atteignent le mieux vos objectifs (visites du site, inscriptions ou autre). Pour cela, n’oubliez pas de configurer le mode de rotation des annonces, au niveau de la campagnes ou du adgroup.

Tto Google Ads

Les choses très basiques qu’on ne dit pas assez

(que je vais humblement appeler « les 5 commandements de Julien »)

1. Bien configurer ses colonnes pour les rapports d’activité et de performance

Chaque colonne correspond à un KPI pertinent en fonction de vos objectifs (nombre de transactions, chiffre d’affaires généré, nombre de pages chargées…). Attention, cette manipulation est à faire à plusieurs niveaux, pour chaque campagne, groupe d’annonces, mot-clé, etc.

2. Sélectionner les langues correctement

Si vous ciblez un public francophone, optez pour le français bien sûr, mais n’oubliez pas de sélectionner également l’anglais, car certaines personnes utilisent Google en version anglophone (les coquins 😈 !).

3. Utiliser les labels pour comparer les performances de vos actions

Bonne nouvelle, ces « étiquettes » sont utilisables dans les rapports générés par Google, et agrègent l’information à plusieurs échelles : campagne, mot-clé, etc.

4. Configurer un maximum d’extensions

Informations complémentaires qui vont de la géolocalisation au bouton d’appel en passant par un lien direct vers une page spécifique ou des informations sur le prix, les extensions enrichissent les annonces et augmentent considérablement votre taux de clic (CTR).

5. Utiliser les listes d’audience pour cibler ou exclure des personnes

Typiquement, si vous vendez un service d’abonnement unique, n’oubliez pas d’exclure grâce à votre fichier clients les personnes ayant déjà souscrit ! Vous optimisez ainsi le budget et augmentez votre CTR, ce qui participe à l’optimisation de votre CPC… Arrêtez-moi s’il ya trop d’acronymes 🤓

Nos sujets

de prédilection

Articles suivants